05 février 2012

FOURMIES - Rue Saint Louis

FOURMIES-Boens

Ci-dessus, une carte publicitaire des Editions J.Boens* du début du XXe siècle. A cette époque les communions solennelles sont un évènement religieux majeur, c'est un sacrement tout aussi important que le mariage. Les commerçants sont particulièrement attentifs vis à vis des familles et des invités qui, traditionnellement, offrent un cadeau aux jeunes communiants et communiantes. Les cadeaux sont souvent des objets de culte (Missels, crucifix, chapelets ...), plus tard, dans la seconde moitié du XXe siècle, ils se transformeront peu à peu en objets plus précieux (montre, parure de stylos, gourmette en or, boucles d'oreille pour les jeunes filles...).  Aujourd'hui,  cette célébration a changé de nom (profession de foi) et a beaucoup perdu de son importance. Pour certains, c'est avant tout une fête familiale traditionnelle qui reste associée au passage symbolique de l'enfance à l'adolescence. Pour d'autres, c'est le dernier acte religieux avant  le mariage à l'église.  Pour la  plupart  c'est une étape qui marque la fin d'une pratique religieuse régulière et la fin du catéchisme.  Les cadeaux ont eux aussi changé. Cela peut- être un appareil photo numérique, une chaîne hi-fi, un ordinateur,  une console de jeux, et même pour certains un scooter, XXIe siècle oblige  !

*  Outre l'imprimerie-Librairie que l'on découvre ci-dessus, J. Boens était photographe. C'est à lui que l'on doit la publication  importante de cartes postales sur Fourmies et sa région au début du XXe siècle. Plus tard ce magasin sera tenu par J. Boucqueniaux puis, plus près de nous, se sera l'imprimerie Dedeystere Père et Fils.

FOURMIES 1952

Communions solennelles à Fourmies en 1952 devant l'église Saint Pierre

Communions solennelles à Wignehies en 1944 : cliquer ici


EPPE-SAUVAGE - Vue Aérienne

EPPE-SAUVAGE-Vue aérienne

Voici une jolie vue aérienne sud/nord du petit village frontalier à la fin des années cinquante. Au nord c'est la forêt domaniale de Rance (Belgique) dans laquelle se situe la frontière Franco-Belge.

EPPE-SAUVAGE-Frontière1 (2) 

 Au coeur de cette forêt, l'ancien poste de douane Belge est toujours présent. Il semble être devenu aujourd'hui un lieu de villégiature.