En 1891 l'arrondissement d'Avesnes comptait 6285 débits de boissons !

Dans le Canton de Trélon on en dénombrait 869. La moyenne était d'un débit pour 33 habitants. (119 à Sains du Nord, 116 à Anor et Wignehies). Ancien journaliste, Philippe Tabary est administrateur principal à la Commission européenne à Bruxelles. Également écrivain, il a publié une vingtaine d'ouvrages. Parmi ceux-ci, dans le roman "Au comptoir des autres"  il fait l'éloge des estaminets d'autrefois comme étant des lieux de vie sociale et de rencontres, témoins de l'histoire. Il dédie ce livre à ses parents qui étaient cafetiers à Ohain (Café du Nord).

J'ai trouvé dans un forum (Bierebel.com) cet excellent commentaire signé Jef, suite à une conférence donnée en Belgique par l'auteur en octobre 2005 :

Voyant dans les débits de boissons non des lieux de perdition, mais des lieux de vie où bien des jeunes ont trouvé à s’affirmer, bien des aînés à se divertir, bien des solitudes à se regrouper. Captivé par son sujet, l’auteur a élaboré une conférence sur le phénomène des cafés à travers le temps, leur réalité humaine et économique, leur rôle exact : des 520 000 cafés de 1900, seuls 50 000 subsistent aujourd’hui, révèle-t-il ainsi en insistant sur le fait que parallèlement, la consommation d’alcool n’a guère diminué pour autant, ce qui prouve qu'il ne fait pas confondre systématiquement cause et effet, apparence et réalité. Par une analyse étymologique, historique et sociologique du phénomène des cafés, Philippe Tabary apporte un regard neuf sur ces établissements et incite à réfléchir aux formes d’organisation de la vie sociale à travers le temps. Car au fond, le café n’est qu’un reflet des temps et un écho des hommes !

FOURMIES-Estaminet du Pont d'Arcole (Fin XIXe)

Reconstitution d'un Estaminet fin XIXe sièce (Ecomusée de Fourmies)

FOURMIES-Café Rue Alphonse MOREAU ou STAINCQ

Fourmies - Café Rue Alphonse Moreau

FOURMIES 2 Cafe Giraudot

Fourmies-Café Giraudot

CAFE Années 60

L'intérieur d'un Café du Nord de la France dans les années 60