Ancien journaliste, Philippe Tabary est administrateur principal à la Commission européenne à Bruxelles (Direction Générale de l’Agriculture) au carrefour de l’information agricole et des relations avec les milieux professionnels. Egalement écrivain, il a publié une vingtaine d’ouvrages (pour voir la bibliographie complète, cliquer ici) dont la série des Vues de Vies, chroniques consacrées à des métiers, paysages, personnages et usages du monde rural depuis 50 ans, Terre courage (Prix Olivier de Serres et Grand Prix de la Renaissance française) ou encore Les Sillons du futur évoquant 100 ans d’histoire et de combats du syndicalisme agricole dans le Nord. Habitant de l’Avesnois, auquel il fait fréquemment référence dans ses ouvrages, il aime mettre l’Histoire au service du présent.

Et voici une nouvelle publication, disponible pour vous en avant-première

(en librairie en octobre)

Ph
Veuf et ébranlé dans sa santé, un ancien enseignant refuse de céder aux instances de ses fils, tous deux expatriés pour cause de travail; il revendique le droit de rester chez lui à la Ruinette, la maison qu'il a achetée et restaurée pour ses vieux jours et où il compte bien passer le reste de son existence, malgré les atteintes de l'âge et de la maladie, en s'entourant d'aides à domicile, d'un "homme toutes mains", avec la complicité d'autres villageois. Mais la fermeture des commerces, des services publics, des cabinets médicaux, l'impossibilité de conduire compliquent son projet: une intime complicité avec l'un de ses petits-fils l'incite à persévérer dans son entreprise, apparemment déraisonnable et vouée à l'échec, mais qui devient la raison même de sa vie

Un récit nourri d'un vécu de plus en plus fréquent, en ville comme à la campagne, celui des familles éclatées et des personnes âgées ou handicapées condamnées à vivre seules et refusant d'entrer en maison de retraite, où d'ailleurs il n'y a pas assez de places. A travers l'expérience de l'auteur, administrateur bénévole d'une association pour l'aide à domicile dans le Nord de la France, se trouve posée toute la question du vieillissement de la population, de la dispersion des générations, de la place des aînés dans nos sociétés, des postes de travail ainsi offerts, généralement à des mères de famille renouant avec l'emploi après avoir élevé leurs enfants. C'est aussi les défis liés à la désertification de nos campagnes et des quartiers de nos villes, et à l'augmentation exponentielle de l'espérance de vie (un trimestre par an depuis quelques années!) liée aux progrès de la médecine, avec pour corollaire l'âge moyen de plus en plus élevé dans nos sociétés, qui peut être une chance si nous nous y préparons, si nous nous en donnons les moyens, si nous adaptons nos lois, nos habitudes, notre système d'aide, nos mentalités et nos réalités. C'est enfin la question plus intime du choix de vivre et de mourir dans la dignité, l'une des questions essentielles et existentielles du quotidien et du futur.

Plus qu'un roman, "la Ruinette" est une interrogation sur la place des aînés, les devoirs et les liens entre générations, la manière de bien finir sa vie et de vivre sa fin. – 348 p. -  18€
    

Pour commander : par mail pe.tabary@orange.fr ou par courrier 28 rue des horbes F59132 Ohain