Parmi les nombreuses carrières de l'Avesnois, c'est une des plus importantes. Elle s'étend sur plus de 80 ha et emploie une centaine de personnes. Elle produit plus de 2 millions de tonnes de granulats par an. J'ai pu obtenir une vue aérienne avant sa création en 1973 ainsi que d'autres vues au fur et à mesure de son extension jusqu'à aujourd'hui.

CCM 1971Vue aérienne de 1971. (La carrière n'apparait pas encore)

CCM 1978 JVue aérienne en 1978 (après 5 années d'exploitation)

CCM 1983Vue aérienne en 1983 (après 10 années d'exploitation)

CCM 2012 (2)Vue aérienne en 2013 (après 40 années d'exploitation)

CCM 2012© Géoportail

Ci-dessus la Carrière dans son environnement. En haut à gauche c'est le village de Wallers en Fagne, à droite le village de Baives. Entre les deux on devine le mont de Baives.

CCM 2013Deux vues partielles du site d'exploitation (photos Chrisnord 2013)

04052013 004

Après 40 années d'exploitation, la carrière actuelle a aujourd'hui atteint ses limites, notamment à cause de la profondeur du trou (110 m) qui  augmente les coûts d'extraction. C'est pourquoi, la Sté Colas a projeté une extension de l'autre côté de la D951 en déviant celle-ci et en construisant à ses frais une nouvelle route de 4 km avec deux giratoires. Cet ouvrage routier sera rétrocédé gracieusement au conseil général.  L'exploitation de la nouvelle partie de la carrière passerait ainsi de 80 à plus de 200 ha, avec une prévision d'exploitation de 70 ans. La sauvegarde de l'emploi est donc assurée grâce à ce nouvel investissement important (2 millions d'euros) qui vient après celui effectué en 2009 (5 millions d'euros) pour construire une voie ferrée allant de la carrière à la gare d'Anor.