TRELON-Château des Carmes1Je viens de me rendre acquéreur de cette carte postale plutôt rare du début du XXe siècle. Elle vient compléter les trois suivantes (ci-dessous) déjà éditées sur le blog. On notera que cette salle de billard est elle aussi richement décorée, notamment avec une belle collection d'armes sur un des murs, peut-être un souvenir de la carrière militaire du propriétaire précédent* qui fut lieutenant au 1er régiment de chasseurs à cheval.

TRELON-Château des Carmes1 (2)

TRELON-Château des Carmes (2)

TRELON-Château des Carmes 3

* A partir de 1842, c'est Hippolyte Godard-Desmarets qui transforme cet ancien couvent en une luxueuse demeure. Il est né à Paris le 5 octobre 1796 et décédera à Trélon le 7 janvier 1867. Il fut député au Corps législatif de 1853 à 1866. Il suivit d'abord la carrière militaire, et, lieutenant au 1er chasseurs à cheval, donna sa démission pour entrer dans l'industrie. Il dirigera la verrerie Blanche à Trélon entre 1840 et 1867. Il était conseiller général du canton de Trélon, lorsqu'il fut élu, comme candidat du gouvernement impérial, député de la 8e circonscription du Nord au Corps législatif, le 4 septembre 1853, Il remplaçait M. de Mérode, démissionnaire. M. Godard-Desmarets siégea dans la majorité gouvernementale, fut réélu, avec l'appui officiel, le 22 juin 1857, et obtint encore sa réélection, le 1er juin 1863, mais fut démissionnaire à son tour au cours de cette législature pour des motifs d'intérêt privé. 

Godard-DesmarestHippolyte Godard-Desmarets

NDLR : Il subsiste des zones d'ombre concernant les cartes postales qui nous montrent l'intérieur luxueux de cette demeure au début du XXe siècle. Qui y réside à cette époque.? Des enfants, des héritiers ou légataires du couple Godard-Desmarets ? Un autre propriétaire ? La Gazette des Ardennes (journal édité durant l'occupation allemande) indique que le château des carmes est un musée ! Personnellement je pense qu'aucun propriétaire n'aurait accepté que l'on dévoile sur des cartes postales l'intérieur luxueux de sa demeure, j'accrédite plutôt la thèse du musée,  mais si c'est le cas, qu'est devenu l'ensemble des biens mobiliers visibles sur ces cartes postales ?

86748263_p

Autre interrogation : Sur cette plaque qui figure à l'intérieur de l'ancien établissement, on peut lire que M. Godard-Desmarest (propriétaire) est co fondateur de l'hospice de Trélon avec le maire de l'époque en 1925. Je rappelle que M. Godard Desmarest est décédé en 1867.