Guerre 14-18

Guerre 14-18 (2)

Guerre 14-18 1

Guerre 14-18 (1) jpg

 Alors que nous arrivons bientôt au terme des diverses commémorations de ce centenaire, je vous livre aujourd'hui quelques célèbres autochromes (1) pathétiques de "poilus". Ceux-ci traduisent bien la fatigue, l'épuisement et parfois même le dégoût de ces soldats usés par tant d'années d'efforts, de peur, de privations... 

 LE PETIT JOURNAL

"Le feu" d'Henri Barbusse

Le Feu est un un récit par Henri Barbusse de sa vie au front durant la guerre 14/18, qui parut sous forme de feuilleton dans le quotidien L'Œuvre à partir du 3 août 1916, puis intégralement à la fin de novembre 1916 aux éditions Flammarion. Il reçoit la même année le prix Goncourt. 

Extrait :

"Joseph a posé sa tête en arrière. À un moment ses yeux se ferment, sa bouche s’entrouvre et laisse passer un souffle saccadé. — Courage ! lui dis-je. Il rouvre les yeux. — Ah ! me répondit-il, ce n’est pas à moi qu’il faut dire ça. Regardez ceux-là, ils retournent là-bas, et vous aussi vous allez retourner. Ça va continuer pour vous autres. Ah ! il faut être vraiment fort pour continuer, continuer"

 Cet ouvrage est entièrement consultable sur Wikisource en cliquant sur le lien ci-dessous

Le Feu/20 - Wikisource

"À un point de l'horizon, puis à un autre, tout autour de nous, le canon tonne, et son lourd fracas se mêle aux rafales d'une fusillade qui tantôt redouble et tantôt s'éteint, et aux grappes de coups de grenades, plus sonores que les claquements du lebel et du mauser et qui ont à peu près le son des vieux coups de fusil classiques."

(1) - A propos des autochromes, cliquez sur cette adresse pour en découvrir 139 !:  Autochromes