Récemment, la chaîne TV "Antenne 2" a évoqué dans deux  de ses journaux télévisés le retour en Bretagne des haies bocagères ainsi que le développement de la culture "bio". Ces deux reportages très documentés m'ont permis de faire une comparaison avec le bocage Avesnois, celui-ci étant précisément entrain de faire le contraire de nos compatriotes Bretons ?

Capture d’écran (63)

LE RETOUR DU BOCAGE EN BRETAGNE :

Capture d’écran (65)

Capture d’écran (67)

Ici et là on replante des haies !

Capture d’écran (68)

Capture d’écran (69)

Capture d’écran (71)

Capture d’écran (72)

 

Capture d’écran (76)

Capture d’écran (77)

DANS LE SECOND REPORTAGE IL A ETE QUESTION DE LA FILIERE "BIO"

Capture d’écran (76)

 

Capture d’écran (78)

Capture d’écran (80)

Ici pas de pesticides, le désherbage est mécanique

Outre la protection contre les vents, les haies apportent également une diminution de l'écoulement des eaux de pluie. c'est aussi un lieu de vie pour de nombreuses espèces animales, une source d'énergie renouvelable qui grâce à la taille du bois de chauffage issu de l’entretien des haies retrouve de l’attrait en raison de son caractère renouvelable et de l’augmentation du prix des énergies fossiles. De plus le maillage bocager joue un rôle important dans le paysage. De plus, il apporte de la beauté au site.

NDLR : On notera toutefois que la Bretagne est à l'abri de pays voisins comme chez nous (Belgique et Pays-Bas) qui sont à la recherche de terres agricoles sur notre territoire des Hauts de France et notamment en Avesnois. Malheureusement ce phénomène local se mondialise. En effet, on constate aujourd'hui que d'autres territoires sont victimes de l'appétit vorace de terres agricoles par d'autres pays, c'est notamment le cas de l'allemagne. Le phénomène d’accaparement des terres agricoles s’accélère en Europe au détriment de petites exploitations herbagères qui comme en France ne cessent de disparaître.