25 novembre 2019

AVESNOIS - Jeunes Laitiers ***

Laitiers Avesnois

J'adore cette très belle photo du début du XXe siècle qui était à l'origine en N&B et sur laquelle j'ai restitué la couleur. Je la partage avec vous.

Posté par CHRIS NORD à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 novembre 2019

AVESNOIS - A propos des risques sismiques dans notre région

19707128lpw-19707314-embed-libre-le-teil-ardeche-france-montelimar-lafarge-seisme-tremblement-de-terre-catastrophe-naturelle-carriere-jeanrobert-grasso-isterre-sciences-geoazur-irsn-jpg_6676397

On sait que notre région n'est pas à l'abrit des séismes, j'ai d'ailleurs le souvenir d'en avoir ressenti un chez moi à Trélon en 1995 à 4h du matin !. Récemment, le 11 novembre, un séisme a touché les départements de la Drôme et de l'Ardèche en provoquant d'importants dégâts. Selon les scientifiques il pourrait avoir été causé par l'activité humaine, notamment au regard de la présence d'une carrière.

Liens connexes : 

Séisme en Ardèche : Des éléments troublants mettent en cause l'activité humaine

Le tremblement de terre de magnitude 5,4 sur l'échelle de Richter qui a frappé la Drôme et l'Ardèche lundi 11 novembre pourrait avoir été provoqué par l'activité humaine. Les scientifiques en tout cas étudient la thèse. L

https://www.midilibre.fr

 

Séisme en Ardèche : une origine humaine est-elle en cause ?

Cinq jours plus tard, certains secrets du séisme qui a causé d'importants dégâts dans le Sud-Est de la France restent enfouis. Lundi, peu avant midi, une secousse d'une magnitude de 5,4 a ébranlé les alentours de Montélimar, dans la Drôme et l'Ardèche. Au moins quatre personnes ont été blessées, tandis que de nombreux bâtiments ont subi d'importants dégâts.

http://www.leparisien.fr

Dans un document de travail, qui a été consulté, la « cellule post-sismique », nom du collectif de chercheurs qui se mobilisent après un tremblement de terre en France, s'interroge précisément : « La présence de la carrière en activité située au-dessus de la faille supposée avoir rompu ne peut-elle pas avoir contribué au déclenchement du séisme ? » La carrière de calcaire en question, qui se situe entre la commune du Teil et de Viviers, à quelques kilomètres de Montélimar, est la propriété du groupe Lafarge. Il s'agit même du site historique de l'entreprise, exploité depuis 1833. En 2018, la société avait demandé et obtenu un renouvellement ainsi qu'un permis d'extension de son exploitation.

Bizarreries ? 

Alors qu'un séisme de magnitude 4,8 s'est produit le 11 novembre à 11 km de Montélimar, Les scientifiques ont relevé plusieurs bizarreries, notamment la présence de failles visibles en surface pour un séisme de cette intensité.

Si les chercheurs explorent cette piste en particulier, c'est qu'ils ont relevé certaines bizarreries autour du séisme du 11 novembre. La première est sa très faible profondeur. En effet, les mesures sur le terrain rapportent que l'événement est survenu entre un et deux kilomètres dans la croûte terrestre.  Or, c'est très étonnant pour un pays comme la France où les séismes se situent généralement entre 5 et 20 kilomètres de profondeur. Une faible profondeur est une particularité que l'on retrouve lors des séismes induits par l'activité humaine, souligne Jean-Robert Grasso, membre du laboratoire ISTerre (université Grenoble-Alpes), spécialiste du sujet. 


 L'autre particularité qui intrigue les sismologues, c'est le très faible nombre de répliques. En effet, " Après un choc principal d'une magnitude de 5, on pouvait s'attendre à beaucoup plus de répliques". 

 D'où un questionnement sur l'origine du séisme en relation avec son caractère très superficiel », indique encore le « collectif post-sismique » dans son dernier bilan.

 Lafarge Granulats (France)

Le site Lafarge vu du ciel

NDLR : A la lecture de ces articles de presse, et en attendant les conclusions définitives des enquêteurs, j'ai bien sûr imaginé qu'un pareil "scénario catastrophe" pouvait également se produire chez nous. En effet, la carrière présente à Glageon a elle aussi obtenu  une autorisation d'extension sur le territoire de Glageon et Trélon, avec  l'accord des maires concernés, officiellement pour des raisons de maintien de l'emploi existant. Toujours est-il qu'à terme, le Sud-Avesnois, comprenant notamment les communes de Glageon, Trélon et Wallers en Fagne est entrain de devenir un  terrain d'extraction du calcaire sans limites et ce n'est pas rassurant. Tout ceci sans évoquer les problèmes liés à l'environnement, à l'hydrologie et surtout aujourd'hui au développement de l'activité induite du transport terrestre qui a lui aussi pris des proportions inquiétantes et qui ne peut éviter la traversée difficile et réglementée du Centre-ville de Trélon qui n'est plus adapté à une telle circulation aujourd'hui, notamment au regard d'un passage alterné et des sorties d'écoles présentes sur le parcours.

 

Carte de sismicité (France)

 

Posté par CHRIS NORD à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2019

AVESNOIS - Fête annuelle à la Pommeraie du Courtil

IMG_8730

Par ce dimanche particulièrement ensoleillé, la Fête de la Pommeraie du Courtil à Beugnies a été particulièrement  réussie. Il faut dire que contrairement à l'année 2017 qui fut une année catastrophique à cause des gelées tardives sur les fleurs, la récolte 2019 est très satisfaisante.

IMG_8733 

Chacun peut aller cueillir les pommes à sa guise parmi les multiples variétés qui sont plantées ici. La Pommeraie du Courtil est labellisée verger "éco-responsable" et pratique des méthodes de culture raisonnées et de luttes biologiques permettant de préserver l’environnement en proposant des fruits et légumes sains et de qualité à un prix raisonnable.

IMG_8731

IMG_8732 (2)

  IMG_8736

 L'immense plantation permet à chacun de récolter facilement les fruits, notamment les enfants qui adorent choisir eux-même la variété de pommes qu'ils préfèrent.  

IMG_8737 

Posté par CHRIS NORD à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2019

AVESNOIS - A propos de l'arrachage des haies

Alors qu'il y a très peu de temps, j'évoquais dans ces pages la double sanction infligée à notre bocage, à savoir : La transformation de nos prairies en cultures et l'arrachage des haies. Peu de temps après, j'ai découvert que cette pratique était courante chez nos amis Belges de Wallonie.

Aujourd'hui c'est pourtant un véritable "flash-back" qui s'annonce :

RTBF

En effet, alors que l'on continue de détruire les haies bocagères en Avesnois, nos agriculteurs feraient bien de visionner la vidéo qui suit, afin de mieux appréhender ce véritable massacre de la faune et de la flore, en évitant ainsi de revenir à ces pratiques, si il est encore temps.  

4000 km de haies pour restaurer la biodiversité

dans les champs ! 

Clic sur le lien de la vidéo RTBF ci-dessous :

Journal télévisé - Sujet par sujet : JT 19h30 sur Auvio

Visionnez gratuitement les vidéos du programme Journal télévisé - Sujet par sujet en streaming sur Auvio. Voir la vidéo

https://www.rtbf.be

Posté par CHRIS NORD à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2019

SUD-AVESNOIS - A propos des arrêtés municipaux "Anti-pesticides"

Ce samedi matin avait lieu à Avesnes sur Helpe une manifestation organisée par le "Collectif Bocage en danger" devant la Sous-Préfecture d'Avesnes sur Helpe, pour soutenir les arrêtés anti-pesticides pris par différents maires du Sud-Avesnois, dont : Anor, Ohain, Trélon, Moustier en Fagne, Wignehies... C'est une première dans la région, mais une première illégale selon le Sous-Préfet qui indique que les maires n'ont pas la compétence pour prendre ce type d'arrêté. Le sous-préfet d'Avesnes leur demande donc d'y renoncer au risque d'une saisine du tribunal administratif.

Capture

Ci-dessus Alain Rattez, Maire d'Ohain, lors de son interview 

 Ci-dessous la vidéo FR3 de cette manifestation :

Ici une autre vidéo FR3 de riverains concernés :

 

Posté par CHRIS NORD à 19:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


12 juin 2019

AVESNOIS - A propos de la protection des haies bocagères et de la cultures bio

Récemment, la chaîne TV "Antenne 2" a évoqué dans deux  de ses journaux télévisés le retour en Bretagne des haies bocagères ainsi que le développement de la culture "bio". Ces deux reportages très documentés m'ont permis de faire une comparaison avec le bocage Avesnois, celui-ci étant précisément entrain de faire le contraire de nos compatriotes Bretons ?

Capture d’écran (63)

LE RETOUR DU BOCAGE EN BRETAGNE :

Capture d’écran (65)

Capture d’écran (67)

Ici et là on replante des haies !

Capture d’écran (68)

Capture d’écran (69)

Capture d’écran (71)

Capture d’écran (72)

 

Capture d’écran (76)

Capture d’écran (77)

DANS LE SECOND REPORTAGE IL A ETE QUESTION DE LA FILIERE "BIO"

Capture d’écran (76)

 

Capture d’écran (78)

Capture d’écran (80)

Ici pas de pesticides, le désherbage est mécanique

Outre la protection contre les vents, les haies apportent également une diminution de l'écoulement des eaux de pluie. c'est aussi un lieu de vie pour de nombreuses espèces animales, une source d'énergie renouvelable qui grâce à la taille du bois de chauffage issu de l’entretien des haies retrouve de l’attrait en raison de son caractère renouvelable et de l’augmentation du prix des énergies fossiles. De plus le maillage bocager joue un rôle important dans le paysage. De plus, il apporte de la beauté au site.

NDLR : On notera toutefois que la Bretagne est à l'abri de pays voisins comme chez nous (Belgique et Pays-Bas) qui sont à la recherche de terres agricoles sur notre territoire des Hauts de France et notamment en Avesnois. Malheureusement ce phénomène local se mondialise. En effet, on constate aujourd'hui que d'autres territoires sont victimes de l'appétit vorace de terres agricoles par d'autres pays, c'est notamment le cas de l'allemagne. Le phénomène d’accaparement des terres agricoles s’accélère en Europe au détriment de petites exploitations herbagères qui comme en France ne cessent de disparaître. 

21 avril 2019

AVESNOIS - A PROPOS DE L'AUTOROUTE DE L'EAU

 

Capture d’écran (18)

Ci-dessous une vidéo réalisée par Noréade nous en dit plus : 

Bientôt une usine de traitement des eaux d’exhaure provenant des carrières de l'Avesnois ?

Selon un article récent du quotidien régional "La Voix du Nord", le projet d’exploitation des eaux d’exhaure (1) est plus que jamais d’actualité. Les études sont terminées et une convention de partenariat a été signée entre Noréade et l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM). Un dossier technique a été déposé à l’Agence régionale de santé (ARS) pour solliciter l’expertise d’un hydrogéologue. Sur un plan présenté lors de la réunion d’information ce mercredi à Avesnes-sur-Helpe, des «  points de prélèvement » semblaient se confondre avec les (anciennes) carrières de Dompierre et de Saint-Hilaire. Des rectangles représentant une « cuve » et une « usine de traitement » figuraient sur ce même document au nord de la D962 entre Marbaix et Avesnes-sur-Helpe, à proximité des carrières.

(1) Eaux que les carriers pompent du fond des fosses afin de pouvoir travailler au sec ; un mélange d’eaux souterraines et de ruissellement. 

A la lecture de tous les reportages et communiqués qui ont été publiés, j'ai souhaité contacter un spécialiste local. Voici ci-dessous sa réponse concernant cette autoroute de l'eau :

" Il est bien évident qu’à terme tous les carriers sont impliqués car c’est dans leur intérêt de pouvoir s’approfondir davantage, comme dans le Tournaisis, sans avoir à payer des redevances pour prélèvement d’eau de “nappe” à l’Agence de l’Eau, puisqu’ils fourniront aux distributeurs de l’eau potabilisable.

Les risques sont de 2 ordres :

- sur le plan sanitaire si l’on ne déconnecte pas les eaux superficielles des eaux souterraines autour des sites carriers.

- sur le plan biodiversité si l’on assèche nos cours d’eau (ex l’Helpe majeure en amont du moulin de Wallers à partir du Hututu) et que les restitutions sont insuffisantes.

Première étape de cette interconnexion : Bachant-Haut Lieu (carrières Eurovia et Eiffage)

Il est à craindre que dans le cadre du pacte et d’un accord UNICEM-NOREADE les enquêtes publiques ne soient pas nécessaires, puisque le carrier fournira l’eau potabilisable aux points de captages anciens détruits par l’approfondissement des fosses, comme c’est le cas à Glageon, à Wallers et demain à Baives. 

Au nom de la “Solidarité nationale” les habitants de l’arrondissement vont avoir à payer les interconnexions nécessaires pour réalimenter des points de captages qu’on leur a détruit et permettre l'envoi plus à l'Ouest par l'autoroute de l'eau, des “surplus” que NOREADE jugera nécessaires."

Toujours selon La Voix du Nord, M. Le Sous-Préfet d'Avesnes sur Helpe s'est inquiété de savoir si on pouvait

 aussi faire descendre de l’eau du nord du Nord vers le sud du Nord ?

La réponse est oui, mais pour l’instant aucune installation ne serait en place pour remonter de l’eau vers l’Avesnois.

« Est-ce que la solidarité marchera dans les deux sens ? » veut savoir le sous-préfet. Le président de Noréade Paul Raoult répond que oui… « encore faudrait-il qu’il y ait assez d’eau à l’ouest pour l’envoyer à l’est. »

 (A suivre ...)

Posté par CHRIS NORD à 09:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2019

AVESNOIS - Une photo remarquable ***

Guillaume Louys Str-Hilaire

L'Helpe à Saint-Hilaire

NDLR : En intermède à mes publications, je publierai de temps à autre des photographies remarquables de l'Avesnois, avec l'aimable autorisation de Guillaume Louÿs.

Posté par CHRIS NORD à 16:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2018

AVESNOIS - La Fête du lait à Le Quesnoy

Dernièrement, je me suis rendu à Le Quesnoy à l'occasion de la Fête du Lait. Le  temps particulièrement estival a attiré une foule considérable. Hélas, sans doute victime de son succès grandissant chaque année, je n'ai pu découvrir qu'une partie de cette fête. Je me suis rendu uniquement au "village du lait", faute de pouvoir découvrir le "village du goût et du bio" ainsi que le "village nature et éco-citoyen". Mais là aussi il était difficile de circuler, notamment sous les chapiteaux installés pour les animaux. A noter qu'une distribution gratuite de lait était organisée et que celle-ci provoquait également des "bouchons". Finalement, je n'ai pris qu'une seule  photo que je vous livre ici. Elle concerne des vaches laitières "Hors norme".

IMG_7462

Je ne suis pas un spécialiste, mais il semble qu'il s'agit ici de vaches "prim'holstein". Elles sont championnes du monde pour la production de lait. Personnellement je n'aime pas la morphologie de cette race que l'on doit à la génétique. L'animal est devenu une machine à produire intensivement du lait et cela n'est pas toujours sans répercutions sur son bien-être. 

Posté par CHRIS NORD à 13:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2018

AVESNOIS - Un bien bel attelage ***

AVESNOIS-Attelage de chiens

Cette superbe carte postale (Laffineur-Samin à Hautmont) nous montre un très bel attelage de chien qui était encore très utilisé au début du XXe siècle dans l'Avesnois (voir lien ci-dessous).

AVESNOIS - Les Laitiers d'Autrefois *** - CHRISNORD TRELON (Nord)

Sur cette cpa on aperçoit un des chiens qui est attelé à la charrette qui contient les cannes à lait en cuivre ou laiton, munies d'une anse latérale. La traite des vaches se faisait à la main, matin et soir. Cette superbe photo nous montre l'attelage qui servait à l'enlèvement du lait qui était destiné à la Laiterie.

http://chris59132.canalblog.com

 

Posté par CHRIS NORD à 17:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,