06 novembre 2018

GUERRE 14-18 - Les cérémonies de la victoire à Paris

Guerre 14-18

2018-11-05

Voici qu'arrive ce 11 novembre 2018 qui revêt cette année une importance particulière. En effet, il commémore à la fois l'armistice mettant fin à la guerre 1914-1918 et les cérémonies du "centenaire" qui se sont déroulées tout au long de cette année 2018.  J'ai pour ma part beaucoup communiqué sur le sujet, et aujourd'hui, pour clore cet évènement, j'ai choisi la vidéo ci-dessous qui permet de découvrir ce que fut la fête nationale du 14 juillet 1919. Ce jour là, on estime la présence de deux millions de personnes dans les rues de la capitale. Bien sûr, la fête du 14 Juillet telle qu’elle est célébrée habituellement donne à l’armée et au drapeau une place essentielle, mais ici, en 1919, on a une démarche à la fois festive et commémorative, en attendant le 11 novembre 1920 qui sera surtout empreint de recueillement, notamment par l'arrivée sous l'Arc de Triomphe du soldat inconnu. De même, partout en France, il faudra attendre 1922 pour que le 11 novembre devienne un jour férié et soit commémoré chaque année. A cet effet, on élèvera 30 000 monuments aux morts dans le pays entre 1918 et 1925 !

2018-11-01 (16)

 

2018-11-01 (14) 1

La ville s’est couverte de drapeaux, de fanions, de rubans aux trois couleurs, alors que le 13, dans la journée, le président de la République, Raymond Poincaré, avait remis à Joffre (ici à gauche), Foch et Pétain leur épée de maréchal. Ces trois coordonnateurs des forces de la victoire, conduisent ce grand défilé militaire du 14 Juillet : 

2018-11-01 (12)

Le Maréchal Foch

Capture 2

Les blindés français

2018-11-01 (38)

Capture

De nombreuses troupes "alliées" défilent elles aussi.

Capture 3

Ci-dessous la vidéo de ce défilé *** (environ 30 minutes) 

 F I N 

Posté par CHRIS NORD à 10:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


28 mars 2018

GUERRE 1939-1945 - Souvenirs de captivité

LOGO MOD

1930 (2)

Ci-dessus une photo de mon père  (colorisée par mes soins) prise lors de son service militaire. 10 ans plus tard, en Août 1939, il sera rappelé sous les drapeaux  au 229e Régiment d'artillerie. Au cours de la campagne de Dunkerque en Mai 1940, il sera fait prisonnier à Camiers et se retrouvera dans un camp en Allemagne : Stalag IIA à Neubrandenburg (au Nord de Berlin). Il sera rapatrié pour raisons de santé en 1941. Son nom figure sur la liste officielle dont j'ai indiqué le lien ci-dessous :

Liste prisonniers 

Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d'après les renseignements fournis par l'autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d'information sur les prisonniers de guerre

Liste officielle ... des prisonniers de guerre français : d'après les renseignements fournis par l'autorité militaire allemande : nom, date et lieu de naissance, unité / Centre national d'information sur les prisonniers de guerre -- 1941-03-08 -- periodiques

http://gallica.bnf.fr

Ci-dessous quelques photos prises dans les baraquements du camp :

1940 (2)

1940 (5)

1940 (9)

RP2

Après avoir quitté Wignehies, son village natal,  passionné  par l'automobile, il s'installera à Trélon au début des années 50 pour y devenir garagiste. Très dévoué dans le milieu associatif (Syndicat d'initiative, Union Commerciale, Sté Saint-Pansard ...) il deviendra Président adjoint de la Section locale UNC. Il décèdera en 1977 à l'âge de 67 ans.

PAVOT Robert 001