17 novembre 2018

A propos du réchauffement climatique

pollution

La politique actuelle voulue par le Président Macron, repose en partie sur le respect des engagements pris à l'occasion des accords de Paris sur le climat en 2015. Cependant, il faut savoir que les États-Unis d'Amérique pourront dénoncer cet accord par simple notification écrite et Donald Trump, compte tenu des délais impartis, pourrait retirer officiellement son pays de cet accord le 4 novembre 2020. La Russie quand à elle ne devrait pas ratifier celui-ci avant 2019. 
Alors même que ces deux grandes puissances ne sont donc pas pour le moment tenues de manière définitive au respect de ces accords, notre gouvernement  a sans doute voulu montrer l'exemple en adoptant brutalement toute une série de mesures et, en ne s'expliquant pas clairement dans un premier temps, a créé ainsi et à juste titre des interrogations, voire de la colère, notamment chez les plus  "vulnérables". C'est surtout vrai au regard de la loi sur la transition énergétique (liée aux accords de Paris) : Prix dissuasifs des carburants (1), remplacement de certains véhicules automobiles polluants, modes de chauffage ... Certes des aides financières seront allouées, mais globalement on peut dire qu'une génération d'Européens va devoir supporter des efforts et des changements d'habitudes , ceci sans certitude aucune du résultat pour la planète terre.
C'est pourquoi ce samedi, "les gilets jaunes" ne doivent pas livrer un combat franco-français. Il faut dorénavant amener celui-ci à l'échelon Européen en prenant note que tous les états de l'Union luttent ensemble pour sauver notre planète, mais jusque quand ? 
NB : La pollution de l'air provoque toujours plus de 500.000 décès prématurés par an sur le continent européen malgré une légère amélioration, a indiqué récemment l'Agence européenne pour l'environnement dans son rapport annuel.
(1)-Le gazole a augmenté de 25% depuis 2010

Posté par CHRIS NORD à 00:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


15 novembre 2018

WALLERS EN FAGNE - Messe Saint-Hubert

Affiche Messe St-Hubert

Posté par CHRIS NORD à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

GUERRE 1914-1918 - Les cérémonies du Centenaire à Paris le 11 Novembre 2018.

Guerre 14-18

Nous voici arrivés au terme de la commémoration de ce centenaire. A cet effet, j'ai créé une rubrique spéciale permettant de regrouper  tous mes articles parus depuis 2014. Naturellement ce sont les cérémonies du 11 novembre 2018 qui viennent clôturer ces cinq années de commémoration partout en France. Vous trouverez ci-dessous les images des temps forts de ces cérémonies qui se sont déroulées à Paris en présence de plus de 70 chefs d'état et de gouvernement.   

 J'ai choisi cette vidéo de BFM TV parmi d'autres, car selon moi les Journalistes présents sur le plateau et un historien analysent objectivement cette journée mémorable.

2018-11-10 (5)

L'arrivée d'Emmanuel Macron qui salut des élus présents. Ici c'est Xavier Bertrand à qui il sert la main.

 2018-11-11 (12)

Tout au long de la cérémonie, la Chancelière Allemande Angela Merkel restera toujours à la droite du Président Macron.

 2018-11-11 (3) - Copie

Le couple présidentiel sur le perron de l'Elysée accueille les invités. Hélas la pluie vient ternir quelque peu la cérémonie.

 2018-11-11 (5)

Ici un aperçu sur le lieu de rassemblement où se déroulera la cérémonie officielle à l'abri de la pluie et du vent et durant laquelle le Président Macron fera un discours. 

2018-11-11 (6)

Ici on peut voir l'arrivée des nombreux chefs d'états en bus ...

2018-11-11 (9)

... Ceux-ci se dirigent à pied vers l'Arc de Triomphe ...

2018-11-11 (8)

... en compagnie d'Emmanuel Macron et de son épouse qui sont allés les accueillir.   

  2018-11-11 (26)

Emmanuel Macron est ici aux côtés du Président Russe Vladimir Putine.

2018-11-11 (15)

Donald Trump et son épouse arrivent en retard. Ils ne faisaient pas partie du transport en bus mais sont arrivés dans leur limousine présidentielle. 

2018-11-11 (18)

La poignée de main est lointaine, voire désinvolte. La tension est palpable ! Le couple va prendre place près de la la Chancelière Allemande Angela Merkel.

2018-11-11 (16)

2018-11-11 (22)

Les deux tribunes installées face à face au pied de l'Arc de Triomphe sont désormais entièrement occupées et la cérémonie va pouvoir commencer, avec notamment des intermèdes musicaux et le discours du Président Macron.

 121927527[1]

Face à la tribune officielle des chefs d'état et de gouvernement, est installée une autre tribune sur laquelle d'autres personnalité Françaises et étrangères ont pris place. Ici on remarque la présence de l'ancien Président Nicolas Sarkosy. François Hollande est absent.

1171406-la-chanteuse-beninoise-angelique-kidjo-chante-devant-les-dignitaires-etrangers-devant-l-arc-de-triom

Parmi les intermèdes musicaux, on peut retenir celui de la chanteuse béninoise Angelique kidjo qui fut très apprécié...

2018-11-11 (34)

... tout comme celui du célèbre violoncelliste américain Yo-Yo Ma qui a interprété la Sarabande de la Suite n°5 pour violoncelle en do mineur de Jean-Sébastien Bach.

Puis c'est le discours émouvant d'Emmanuel Macron  qui insiste sur le fait de tirer des leçons du passé : "La France sait ce qu'elle doit à ses combattants et à tous les combattants venus du monde entier. Elle s'incline devant leur grandeur. La France salue avec respect et gravité les morts des autres nations que, jadis, elle a combattues. Elle se tient à côté d'elles. ""Nos pieds ne se détachent qu'en vain du sol qui contient les morts"" écrivait Guillaume Apollinaire. Que sur les tombes où ils reposent, fleurisse la certitude qu'un monde meilleur est possible si nous le voulons, si nous le décidons, si nous le construisons, si nous l'exigeons de toute notre âme. En ce 11 novembre 2018, cent ans après un massacre dont la cicatrice est encore visible sur la face du monde, je vous remercie pour ce rassemblement de la fraternité retrouvée du 11 novembre 1918. Puisse ce rassemblement ne pas être seulement celui d'un jour. Cette fraternité, mes amis, nous invite, en effet, à mener ensemble le seul combat qui vaille : le combat de la paix, le combat d'un monde meilleur."

Ci-dessous une autre vidéo "BFM TV" du discours complet d'Emmanuel Macron (durée environ 20 minutes) :

 

2018-11-11 (27)

2018-11-11 (29)

La revue des troupes 

F I N

NDLR : Les différentes photos sont issues de "captures d'écran" que j'ai réalisées à partir de reportages des différentes chaînes TV qui retransmettaient en direct ou en différé l'évènement.  

14 novembre 2018

TRELON - La Forêt à l'Automne

Voici quatre jolies photos prises ce jour pour s'immerger dans la magie des couleurs d'automne de la Forêt :

IMG_7605

  IMG_7607

IMG_7609

IMG_7611 

(Clic gauche de la souris sur la photo pour l'agrandir)

Posté par CHRIS NORD à 17:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2018

GUERRE 14-18 - 11 Novembre 1918

Guerre 14-18

Armistice 1918

LE jOUR DE GLOIRE

103710963_o

Clairière de l'Armistice

L'Armistice du 11 Novembre 1918 *** - CHRISNORD TRELON (Nord)

Ce 11 Novembre 2014 aura cette année un retentissement particulier. En effet, celui-ci sera commémoré dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale , avec notamment l'inauguration par le Président de la République du Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette et de son "anneau de la mémoire".

http://chris59132.canalblog.com

Wagon de Rothondes

Un siècle plus tard,le 10 novembre 2018, la Chancelière Allemande Angela Merkel et le Président de la République Française Emmanuel Macron se sont retrouvés à Rethondes à l'intérieur de la réplique du wagon dans lequel fut signé l'armistice le 11 novembre 1918. 


10 novembre 2018

GUERRE 14-18 - En route vers la paix

Guerre 14-18

J'ai choisi de vous proposer cette vidéo qui permet de mieux comprendre le rôle de l'entrée des Etats-Unis d'Amérique dans ce conflit le 6 Avril 1917.  A partir de l'été 1918, leur participation effective apporte aux "Alliés" une supériorité numérique indéniable. En effet, l'effectif du corps expéditionnaire américain commandé par le général Pershing s'élevait déjà à un million d'hommes en août 1918, et atteignit deux millions d'hommes à la fin du conflit. Les "Sammies" américains ont participé notamment aux contre-offensives victorieuses de Picardie, de Champagne et de Lorraine qui ont permis d'ouvrir la voie vers l'armistice de novembre 1918. 

 

NB : N'oubliez pas de passer en mode "plein écran" en cliquant sur le lecteur en bas à droite.

08 novembre 2018

AVESNES SUR HELPE - Visite non officielle du Président Macron

Après avoir honoré de sa présence le lancement des commémorations de la fin de la Grande Guerre à La Capelle le 7 en fin de journée et un arrêt au Musverre de Sars-Poteries, on retrouve notre Président ce matin 8 novembre vers 9h30 au sortir de L'Hôtel de la Sous-Préfecture  à Avesnes-sur-Helpe, où l'attendait un groupe d'une quarantaine de personnes sans doute bien informées.  Avant de se rendre à Maubeuge, c'est en toute simplicité que le groupe s'est rendu dans un Café à la Rotonde en compagnie de commerçants dont certains avaient été conviés le matin à la Sous-Préfecture pour discuter avec le Président.

A noter que la dernière visite d’un président de la République à Avesnes sur Helpe remonte à 1959, à l'époque du Général De Gaulle.

2018-11-08 (1)

Le Président très souriant et visiblement détendu, serre les mains du groupe qui l'attendait à sa sortie de La Sous-Préfecture.

2018-11-08 (2)

2018-11-08 (3)

2018-11-08 (7)

Réunion matinale impromptue autour d'un café.

2018-11-08 (8)

2018-11-08 (9)

Ci-dessus, un très joli souvenir photographique pour ce Cafetier qui ne manquera sûrement pas de le mettre en évidence dans son établissement.

NDLR : Toutes les photos ci-dessus ont été extraites par mes soins d'une vidéo réalisée par "La Voix du Nord". 

Posté par CHRIS NORD à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Guerre 14-18 - Le Président de La République à La Flamengrie

Guerre 14-18

PIERRE D’HAUDROY


Le Président Macron à La Flamengrie, le clairon Sellier de retour pour la cérémonie

du «cessez-le-feu»

(Le Courrier Picard Par Nicolas Totet - Publié le 07/11/2018)

Un millier de spectateurs a assisté à la cérémonie de La Flamengrie dans l’Aisne marquée par le retard d’une heure et demie du président de la République.

Haudroy3

La famille Mainil est venue de La Capelle pour s’installer au premier rang du chapiteau abrité, face à la Pierre d’Haudroy illuminée de bleu-blanc-rouge. « C’est la première fois que j’assiste à une cérémonie patriotique, je suis surtout là pour transmettre l’histoire à mes enfants », souligne Lionel, le père. Son épouse Virginie est d’autant plus fière d’être là, qu’elle a participé personnellement à la restauration de la pierre, un granit des Vosges à la gloire de « la ténacité du Poilu ». Emmitouflés, les deux enfants, Océane, 11 ans et Noé, 8 ans, ouvrent de grands yeux. Ils attendent avec impatience le président Emmanuel Macron, qu’ils voient tant à la télévision, et se souviendront longtemps de ce qu’ils ont vécu aux premières loges ce mercredi 7 novembre 2018, cent ans après le premier « cessez-le-feu » sonné par le clairon Sellier au même endroit. Recouvert d’un drap noir, l’instrument qui a fait la légende du lieu, est bien présent au pied du monument. C’est la première fois depuis 1925, l’année de l’inauguration de la Pierre d’Haudroy, qu’il est sorti du musée des Armées des Invalides pour rejoindre La Flamengrie, là où il a fait l’histoire avec le caporal Pierre Sellier, le 7 novembre 1918, vers 20 heures, par une nuit noire, brumeuse et pluvieuse.

Premier président de la République française à se rendre à la Pierre d’Haudroy, Emmanuel Macron est finalement arrivé avec une heure et demie de retard sur l’horaire officiel… Le retard a été supporté par les cinquante porte-drapeaux et anciens combattants, souvent très âgés et positionnés à la droite du monument.
« Cela fait près de 20 ans que je participe chaque année à cette cérémonie à la Pierre d’Haudroy et c’est la première fois que nous allons être salués par un président de la République, se réjouit Michel, 81 ans, ancien combattant d’Afrique du Nord. C’est de la fierté et un honneur ». « Moi je pense d’abord à mes aïeuls, en particulier à mon grand-père qui a eu la médaille de guerre pendant 14-18 », poursuit le porte-drapeau Régis, venu d’un village frontalier avec les Ardennes.
Généralement calibrée et ponctuelle, la cérémonie officielle qui devait débuter à 18 h 45 a finalement commencé à 20h 15. « C’est vraiment un manque de respect pour tous les gens qui sont installés ici et qui attendent », commentaient les premiers observateurs. Pas sûr qu’Emmanuel Macron profite d’un quelconque « cessez-le-feu » social pendant cette itinérance mémorielle, décidément unique sur bien des points. Il a tout de même été applaudi par une partie du public lors de son départ.
Après une heure et demie de retard, la cérémonie pouvait enfin commencer. « Il règne une ambiance de paix à tout prix ». « Le principal est que l’on ne se bat plus… » Des élèves français et allemands ont lu des lettres de soldats de leur nation, Gustave et Joseph. L’émotion est montée d’un cran quand d’autres jeunes tout de blanc vêtus ont convergé devant la Pierre d’Haudroy, dans une allégorie de la rencontre entre soldats des deux camps, ici même, un siècle plus tôt. Puis le clairon a sonné devant le monument. Le président Macron a dévoilé une plaque près de la Pierre, au pied de laquelle était présenté le clairon d’origine du caporal Pierre Sellier, « le témoignage de la portée historique du cessez-le-feu » le 7 novembre 1918 dans ce coin de Thiérache. Enfin, la Marseillaise chantée par la soprano Magali Léger a apporté une touche lumineuse à cette cérémonie, remuant les tripes du millier de spectateurs présents.

Posté par CHRIS NORD à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2018

GUERRE 14-18 - Le Cessez le feu du 7 Novembre à 20h 20

Guerre 14-18

Alors que le centième anniversaire de la fin de la guerre arrive à son terme le 11 novembre 2018, quelques jours avant, le 7 novembre,  des plénipotentiaires allemands venant de Belgique se présentaient dans les lignes françaises en vue de négocier un cessez le feu. On les découvre ci-dessous, lors de leur arrivée (photo 1) et de leur retour en direction de la Belgique toute proche, alors qu'ils traversent la ville de Fourmies (photo 2) dans leurs véhicules qui arborent un drapeau blanc. La photo 3 (très rare) reste à situer !  

Plénipotentiaires

FOURMIES-Plénipotentiaires

Plénipotentiaires 2

Dans le cadre des cérémonies du centenaire de la première guerre mondiale, le Président de la République Emmanuel Macron se rendra aujourd'hui même, vers 17 heures,  près de chez nous à Haudroy, là même où les plénipotentiaires allemands sont venus négocier l'armistice. C'est aussi à cet endroit que fut sonné "le cessez le feu" par le clairon Sellier le 7 Novembre 1918 à 20h20.

Ci-dessous une vidéo de France.TV-3

 

Ci-dessous, le monument de la Pierre d'Haudroy (de nos jours) édifié à l'endroit même où fut sonné le cessez le feu. 

Pierre d'Haudroy

Info Pierre d'Haudroy

Clairon Sellier

(A suivre ...)

06 novembre 2018

GUERRE 14-18 - Les cérémonies de la victoire à Paris

Guerre 14-18

2018-11-05

Voici qu'arrive ce 11 novembre 2018 qui revêt cette année une importance particulière. En effet, il commémore à la fois l'armistice mettant fin à la guerre 1914-1918 et les cérémonies du "centenaire" qui se sont déroulées tout au long de cette année 2018.  J'ai pour ma part beaucoup communiqué sur le sujet, et aujourd'hui, pour clore cet évènement, j'ai choisi la vidéo ci-dessous qui permet de découvrir ce que fut la fête nationale du 14 juillet 1919. Ce jour là, on estime la présence de deux millions de personnes dans les rues de la capitale. Bien sûr, la fête du 14 Juillet telle qu’elle est célébrée habituellement donne à l’armée et au drapeau une place essentielle, mais ici, en 1919, on a une démarche à la fois festive et commémorative, en attendant le 11 novembre 1920 qui sera surtout empreint de recueillement, notamment par l'arrivée sous l'Arc de Triomphe du soldat inconnu. De même, partout en France, il faudra attendre 1922 pour que le 11 novembre devienne un jour férié et soit commémoré chaque année. A cet effet, on élèvera 30 000 monuments aux morts dans le pays entre 1918 et 1925 !

2018-11-01 (16)

 

2018-11-01 (14) 1

La ville s’est couverte de drapeaux, de fanions, de rubans aux trois couleurs, alors que le 13, dans la journée, le président de la République, Raymond Poincaré, avait remis à Joffre (ici à gauche), Foch et Pétain leur épée de maréchal. Ces trois coordonnateurs des forces de la victoire, conduisent ce grand défilé militaire du 14 Juillet : 

2018-11-01 (12)

Le Maréchal Foch

Capture 2

Les blindés français

2018-11-01 (38)

Capture

De nombreuses troupes "alliées" défilent elles aussi.

Capture 3

Ci-dessous la vidéo de ce défilé *** (environ 30 minutes) 

 F I N 

Posté par CHRIS NORD à 10:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,